11 février 2012

"3096 Jours" de Natascha Kampusch

499405-natascha-kampusch-3096-jours-aux-637x0-1

 

Disons-le carrément: j'étais franchement mitigée avant d'attaquer cette lecture sur le calvaire de Natascha Kampusch. Je trouvais qu'il y avait un côté voyeur et malsain à se plonger dans l'histoire de cette jeune femme, enlevée à l'âge de 10 ans par un homme qui l'a séquestrée pendant huit ans jusqu'à ce qu'elle parvienne à s'enfuir par ses propres moyens. Mais, en même temps, le personnage de Natascha m'intriguait: la surmédiatisation de son histoire et cette apparente abscence totale d'affect la rendait intéressante et presque inquiétante.

"3096 jours" raconte donc l'histoire de son enlèvement, un matin d'hiver à Vienne. Sa captivité, ce qu'elle a enduré, pendant ces 3096 jours qu'elle a compté un après l'autre en gardant l'espoir d'un hypothétique salut.

Ceux qui espérent trouver dans son témoignage des détails sordides d'ordres sexuel, et bien ceux-là seront déçus. Natascha fait volontairement l'impasse sur cet aspect afin de préserver le dernier bastion de sa vie privée.

En fait, ce livre est plutôt écrit à la manière d'un thriller psychologique où l'on voit s'affronter une victime qui se dépeint comme pas si innocente et un kidnappeur à l'esprit torturé et malade. Et plus on avance dans le récit, moins on entrevoit d'issue pour ce binôme. Finalement, d'elle ou de lui, dans ce huis-clos il ne doit en rester qu'un.

La fin, tout le monde la connaît tant elle a été relatée par la presse. Mais, au-delà de ça, ce qui est réellement intéressant, est de comprendre la démarche et le combat de Natascha pour tenter de garder son intégrité, sa force et sa raison malgré tout ce qu'elle a vécu. Car Wolfgang Priklopil, son ravisseur, n'a jamais réussi à la briser. Il s'est donné la mort le jour même de son évasion.

Voilà donc un livre prenant qui se lit d'une traite.

Posté par nouchki76 à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "3096 Jours" de Natascha Kampusch

Nouveau commentaire